HENRI DETHIER peintre des trams – Schilder van trams

Hever-Boortmeerbeek (Belgium)   Update 2021.05.24: Nr2 – NL tekst tot 80

PAGE

Février 2015 - La dimension du talent de cet artiste schaerbeekois (Bruxelles) était peu connue car l’essentiel des superbes toiles qu’il a peintes est aujourd’hui dispersé dans des institutions et chez de nombreux particuliers sans avoir préalablement été diffusé. Jusqu’en mars 2015 il n’existait aucun moyen d’accéder à son oeuvre, désormais c'est chose faite. Il vécut plus de 20 ans en Chine, à l'origine c'était pour des raisons professionnelles. Malgré cela il prit le temps de réaliser des dizaines de toiles dont 213 dans ce blog. Il semble que peindre était sa passion tandis que le fait d’être reconnu le préoccupait moins. En qualité de simple admirateur, au fil des années le plaisir ressenti lors de la contemplation des deux tableaux acquis en 1985 reste intact. (2 et 6) Je me pose la question: ‘’Comment un peintre d’une telle envergure a-t-il pu rester dans l'ombre?’’  Ses toiles sont à regarder avec un peu de recul comme cela se fait habituellement et contrairement à d’autres peintures on peut aussi les ‘’consommer’’ de très près. Henri Dethier devait être sensible aux atmosphères, il est passé maître dans l’art de les restituer, de les exagérer ou même d’en inventer avec les lumières en prime dont on profite de plus en plus au fil de l’observation de ses réalisations. Il maîtrise aussi l’art du détail à tel point qu’on approche quelque fois le réalisme d'une photo. En revanche, des zones sur lesquelles il exerce son talent et sa minutie peuvent cohabiter avec d’autres qui semblent à peine travaillées. Plus concrètement il s’agit de certaines parties de la toile qui n’ont droit qu’à un ‘’service minimum’’ souvent d’ailleurs les détails du sol. Serait-ce pour une meilleure valorisation du reste ? En tout cas ce n'est pas le fruit du hasard. Peut-être que les connaisseurs diront: ‘’... et le surréalisme dans tout ça?’’ – Souhaitons qu’ils apporteront leur pierre à l’édifice.
 Tous commentaires ou documents susceptibles d'enrichir ce site seront très appréciés.  (amelotomb@outlook.be)
PRIVE 6 - 1
Henri Dethier 1939 – 2009. La compilation ci-dessous fut possible grâce à des scans ou des photos d’amateurs. Il y a aussi des images de petite taille trouvées sur internet d’où leur moindre qualité. Elles portent la mention: ‘’image internet agrandie‘’.  Pour cette raison, le rendu des toiles n’est pas optimal. On peut s’en consoler en sachant que l’idéal serait d’avoir vu les toiles ‘’en vrai’’ pour apprécier le talent de l’artiste à sa juste valeur… Onderstaande compilatie is mogelijk gemaakt door middel van scans of amateurfoto’s. Er zijn ook zeer kleine afbeeldingen op internet te vinden, vandaar een niet optimale canvasweergave, met de melding: ‘’internet vergrote afbeelding‘’. We kunnen ons hiermee troosten, want om het meeste uit schilderijen te halen is er natuurlijk niets beters dan ze ‘’in het echt‘’ te zien.
Februari 2015 - De dimensie van het talent van deze kunstenaar uit Schaarbeek (Brussel) was weinig bekend omdat de meeste van zijn prachtige doeken tegenwoordig verdeeld zijn in instellingen en onder veel particulieren zonder dat ze eerder werden verspreid. Tot maart 2015 was er geen toegang tot zijn werk, nu is het mogelijk. Hij woonde meer dan 20 jaar in China, oorspronkelijk om professionele redenen. Desondanks nam hij de tijd om honderden schilderijen te maken, waaronder 213 op deze blog. Het lijkt erop dat schilderen zijn passie was, terwijl hij minder streefde naar erkenning. Na al de jaren blijft het plezier bij het bewonderen van de twee in 1985 aangeschafte schilderijen nog altijd even groot (2 en 6). Ik stel mezelf de vraag: "Hoe kon een schilder van zo'n formaat in de schaduw blijven?" Zijn schilderijen moeten van op een zekere afstand bekeken worden zoals gewoonlijk wordt gedaan maar in tegenstelling tot andere doeken, kunt u er ook van dichtbij naar kijken. Henri Dethier moest gevoelig zijn voor sferen, hij is een meester in de kunst om ze weer te geven, te overdrijven of zelfs uit te vinden met de extraverlichtingen waar men hoe langer hoe meer van geniet. Hij beheerst ook de kunst van detail zodanig dat we soms het realisme van een foto benaderen. Anderzijds kan men op hetzelfde werk naast delen waar hij zijn talent en preciesheid uitoefent andere aantreffen die nauwelijks bewerkt lijken. Concreet: die bepaalde delen van het doek die alleen recht hebben op een "minimum service", zijn vaak details van de vloer. Zou het zijn om andere beter in het licht te plaatsen? Het is in ieder geval geen toeval, misschien zullen de kenners zeggen: "hoe zit het met surrealisme?" Opmerkingen of documenten die deze site kunnen verrijken worden zeer gewaardeerd. (amelotomb@outlook.be)
001
1) Bruxelles – Le tram 56 dans les années 60 sur la limite Evere-Schaerbeek à l’entrée de la rue Edouard Stuckens. A droite on voit le commencement de la chaussée d’Helmet et entre le tram et sa remorque on devine la rue du Tilleul. Toile peinte aux environs de 1980. (70/50 cm)  Brussel – Tram 56 in de jaren 60 op de grens Schaerbeek-Evere Ed. Stuckensstraat. Rechts het begin van de Helmetsesteenweg en tussen de tram en zijn remorque raadt men de Lindestraat. Dit schilderij dateert ongeveer van 1980 (70/50cm)
2) Bruxelles, Place des Bienfaiteurs. (coin rue Artan) Ce 24 mai 2021, la photo d’une magnifique peinture nous parvient d’Allemagne. Un grand merci à son propriétaire monsieur F. Barthel qui spontanément a pris l’initiative de l’envoyer. De surcroît, avec la qualité de l’image c’est au premier coup d’œil que l’on réalise qu’il s’agit d’une des plus belles toiles de l’artiste. C’était en 1979 ou au début des années 80, Friedhelm Barthel fut interpellé par cette toile et par l’artiste en déambulant dans ‘’L’Îlot Sacré’’ Petite rue des Bouchers, le centre pittoresque du Vieux Bruxelles où Henri Dethier exposait sur le pavé. Le commentaire de l’acquéreur mérite d’être cité ici: ‘’J’ai eu le sentiment agréable d’avoir rencontré une personne qui aimait son art’’. Brussel, Weldoenersplein. (hoek Artanstraat) Op 24 mei 2021 krijgen we een prachtig schilderij uit Duitsland te zien. Veel dank aan de eigenaar de heer F. Barthel die spontaan het initiatief nam om er een foto van op te sturen. Dank zij de kwaliteit van de foto valt het zeer vlug op dat het hier om een van de mooiste  schilderijen van de kunstenaar gaat. Het was in 1979 of begin jaren 80, dit schilderij en de kunstenaar trokken de aandacht van Friedhelm Barthel aan tijdens een wandeling in ‘’L’Îlot Sacré‘’ Petite rue des Bouchers, het pittoreske centrum van ‘’Het oude Brussel‘’ waar Henri Dethier zijn doeken op de stoep exposeerde. Het is het waard om de opmerking van de koper  hier te vermelden: ‘’ik had het geweldige gevoel dat ik iemand ontmoette die van zijn  kunsts hield.‘’
002
3) Tram 56 à son terminus de Neerpede-Anderlecht. Sur cette page, beaucoup de trams et de lignes ont pu être identifiés et localisés grâce aux connaissances et à l’aimable collaboration de monsieur Albert Albrecht du Musée de Tram de Bruxelles. Terminus van tram 56 te Neerpede-Anderlecht. Dank zij de medewerking van Albert Albrecht (Brusselse trammuseum) met zijn kennis van het tramnet werden veel trams en lijnen geidentifieerd en gelokaliseerd.
4) Trams 56 et 45 au Rond-Point du Meir avec le Parc d’Anderlecht à l’arrière-plan. Trams 56 en 45 op de rotonde ‘’Meir‘’ en het park van Anderlecht op de achtergrond.

 

5) Tram 22 dans la neige. Anderlecht, aussi, place Ministre Wauters. (image internet agrandie) Tram 22 in de sneeuw, nog in Anderlecht minister Wautersplaats. (vergrote afbeelding uit internet)
005
6) Vicinal de la ligne Hamme-Antwerpen à Ruppelmonde. Toile peinte au début des années 1980. (60/50 cm) Buurttram van de lijn Hamme-Antwerpen te Ruppelmonde. geschilderd begin jaren 1980 (60/50 cm).

 

7) Travaux sur la ligne ‘’Laroche -Melreux‘’ d’un petit vicinal au mazout dans les Ardennes. Le lieu: ‘’Rendeux-haut aiguillage‘’ Werken op de lijn ‘’Laroche-Melreux‘’ van een kleine mazout buurttram in de Ardennen. De plaats: ‘’Rendeux-haut aiguillage‘’.
007 POINCARE
8) Bruxelles. Tram 46 à l’angle du Boulevard Poincaré et de la chaussée de Mons. C’est le carrefour de la Porte d’Anderlecht. Brussel, tram 46 op de hoek Poincarélaan/Bergensesteenweg. Het kruispunt van de Anderlechtsepoort.

 

9) Image internet agrandie – De Nice à Levens en 1920. Uit internet vergrote afbeelding: ‘’De Nice à Levens‘’ in 1920.
10) Le tram vicinal de Mol, un autorail. Image internet agrandie Uit internet vergrote afbeelding: buurttram van Mol, een mazouttram. 
11) Monaco ‘’place d’Armes‘’. Image internet agrandie. Uit internet vergrote afbeelding: Monaco ‘’Place d’Armes‘’
041 LA LIGNE BH - BRUSSEL - HAAACHT
12/1) Le tram vicinal Bruxelles-Haacht apprécié à cette époque par les bruxellois à la recherche de grands espaces de verdure car la ligne fut prolongée jusque Keerbergen. Ces grandes motrices (aussi celle de 12/2)  étaient surnommées les ‘’Titanics‘’ à cause de leur taille impressionnante pour l’époque. (info: C. Samyn) Buurttram Brussel-Haacht toen zeer gewardeerd door de Brusselaars op zoek naar groen want de lijn werd verlengd tot Keerbergen. Deze grote tractie eenheid (ook die van 12/2) werd ‘’Titanic‘’genoemd door zijn indrukwekkende grootte voor de tijd.
015 BH - VICINAL JAUNE - BUURTSPOORWEG - HAACHT
12/2) Ce même vicinal de Bruxelles en face de la gare de Haacht (ou ‘’Haecht‘’ pour les francophones) Dezelfde ‘’boerentram‘’ van Brussel voor het station van Haacht.
014-bh-petit-train-vert-buurtspoorweg-haacht
12/3) Plus ancien encore, un vicinal en face de la même gare de Haacht sur laquelle on peut lire ‘’buurtspoorweg‘’. (littéralement: voie ferrée de quartier = gare vicinale) C’est une petite ligne qui relie Haacht à Wespelaar tout proche. Nog ouder, een buurttram voor hetzelfde station van Haacht waar men “buurtspoorweg op kan lezen (buurttram station). Het gaat om een kleine lijn die Haacht aan Wespelaar verbindt.
12/4) Hier et aujourd’hui. Gisteren en vandaag 
013 BH - VICINAL VERT HAACHT 1
12/5) Image internet agrandie – BH Haacht Station (Belgique – Brabant Flamand) Vers 1920 la nuit à proximité de la petite gare vicinale de Haacht, seul un convoi de service attend le retour du dernier tram voyageurs au dépôt pour monter en ligne. Uit internet vergrote afbeelding: BH Haacht Station (België – Vlaams Brabant) Rond 1920, in de nacht vlakbij het buurttramstation Haacht: een dienst konvooi wacht op de terugkomst van de laatste passagierstram in de depot om bij de tramlijn te sluiten.
12/6) Merci, aux sympathiques détenteurs d’une toile d’Henri Dethier pour leur amicale collaboration. Grâce à eux au fil des mois la collection s’enrichit. En 1997 cette peinture fut achetée très loin de Haacht chez un brocanteur dans le sud du Portugal à Faro. En bas à gauche est écrit: ‘’Werchtersesteenweg – Haacht‘’. La motrice du convoi est identique à celle de la photo 12/3. Le dépouillement et la signature confirment qu’il s’agit d’une peinture de ses débuts. A l’arrière-plan on voit la ‘’Vrije Basis School‘’ qui contrairement à la route, n’a pas trop changé depuis…. mais, voir la suite ci-dessous. Met dank aan de sympathieke eigenaars van een schilderij van Dethier. Dank zij hun vriendelijke medewerking verrijkt de verzameling zich om de tijd. Dit doek werd zeer ver van Haacht in 1997 gekocht. Bij een antiekhandelaar in Faro (zuid Portugal). Links onderaan leest men “Werchtersesteenweg – Haacht. De tractie eenheid van het konvooi is dezelfde als op foto 12/3. De soberheid en de handtekening bewijzen dat het om een doek uit de beginjaren gaat. Achteraan de “Vrije Basis school” die niet zoveel veranderd is in tegenstelling tot de weg. Maar zie vervolg onderaan…
12/7) Donc, la ‘’Vrije Basis School‘’ hormis un étage ajouté était encore reconnaissable. En 2018 cela va encore changer car de gros travaux d’extension sont en cours, mais là n’est pas la question. Pour ceux qui ne croient pas au hasard… un clic pour voir le nom de l’entreprise ! Et comme on dit: c’était ‘’pour le fun‘’ Dus de ‘’Vrije basis school‘’ buiten een bijgebouwde verdiep is nog herkenbaar. In 2018 gaat het nog veranderen. Grote werken zijn begonnen maar dat is hier niet de kwestie. Voor wie niet in toeval gelooft… na een klik op de foto ontdekt u de naam van de ondernemer. Dit was ‘’just for fun‘’ zoals men zegt.
13/1) Avril 2020 – Nous devons cette surprise inattendue à mr Pierre Constant. Spontanément il nous envoie la photo de cette jolie peinture: la ligne du tram ‘’T‘’ reliait Leuven à la gare de Tielt-Winge. La toile (80 X 50cm) peinte dans les années 80 fut achetée sur les pavés de la ‘’Petite rue des Bouchers‘’ au centre de Bruxelles où l’artiste exposait régulièrement ses toiles. April 2020 – Deze onverwachte verrassing hebben we te danken aan de heer Pierre Constant. Spontaan stuurde hij ons de foto van dit prachtige schilderij: de tramlijn ‘’T‘’ verbindt Leuven met het station van Tielt-Winge. Het doek (80 x 50 cm) geschilderd in de jaren 80 werd aangekocht op de kasseien van ‘’Petite rue des Bouchers‘’ in het centrum van Brussel, waar de kunstenaar regelmatig zijn doeken exposeerde.

 

13/2) Image internet agrandie – Heusy dans la neige. Verviers, une ville que les textiles et la lainerie avaient rendue célèbre en son temps, avait aussi son réseau de tramways déambulant sur voie métrique. Heusy était un faubourg à l’architecture typique des villes de province. Vergrote internetafbeelding – Heusy in de sneeuw. Verviers, een stad die in die tijd zijn roem te danken had aan textiel en wol, beschikte ook over een netwerk van trams die op lijnen met metrische spoorwijdte reden. Heusy was een buitenwijk met de typische architectuur van provinciesteden.
125 TRAM 40 - 2
14/1) Image internet agrandie – Le tram 40. Vergrote internetafbeelding Tram 40.
14/2) Voici un train standard (motrice + remorque) des Tramways Bruxellois vers 1935 sur la ligne 40 Tervuren – Treurenberg dans la Forêt de Soignes par une belle journée automnale. Merci à monsieur Marc Grieten pour ce document et les informations. Le tableau fait 50/70cm, il fut peint en 1993. Hier een standaardkoppeling (tractie-eenheid + wagon) van de Brusselse Tramway rond 1935 op lijn 40 Tervuren-Treurenberg in het Zoniënwoud op een mooie herfstdag. Met dank aan de heer Marc Grieten voor dit document en de informatie. Het doek is 50/70cm en werd in 1993 geschilderd.
15) Image internet agrandie – Le Cap Roux – La ligne vers Monaco et Monte-Carlo fut construite en 1906 le long de la Basse Corniche, l’une des routes les plus spectaculaires de la Côte d’Azur. Si la route a gardé son aspect touristique d’époque, les ‘’trains-controls‘’ composés de deux motrices attelées en permanence ont disparu avant la nouvelle couleur verte officielle des TLN. Vergrote internetafbeelding – Le Cap Roux – De lijn richting Monaco en Monte-Carlo werd in 1906 aangelegd langs de Basse Corniche. Het gaat om één van de meest spectaculaire routes van de ‘’Côte d´Azur‘’. De weg heeft zijn oorspronkelijke toeristische aspect behouden, maar de ‘’controletreinen‘’ (bestaande uit twee gekoppelde tractie eenheden) waren vóór de nieuwe officiële groene kleur van de TLN’s verdwenen.
16) Image internet agrandie – ‘L’Attente‘ – Médaille de Bronze de L’association Internationale de Peinture du Japon Sous le pâle visage d’une Lune d’Hiver, la solitude semble être le mal que personne d’autre ne peut ressentir. Arrivera-t-il avec le dernier tram de la nuit. Vergrote internetafbeelding – ‘’L’attente‘’ (‘De wachttijd) – Bronzen medaille van de ‘’International Association of Painting of Japan‘’. Onder het bleke gezicht van een wintermaan lijkt eenzaamheid het kwaad dat niemand anders kan voelen. Zal hij met de laatste tram van de nacht aankomen? 
17) Image internet agrandie -‘’L’Attente 2‘’ Dans la neige abondante, les hivers d’Anshan étaient très froids, la terre est dure comme de l’acier. Quand plus rien ne pouvait circuler, il restait le ‘’frotte-jus‘’ (mo-dian) comme les Anshanais aimaient appeler leur tramway. En tram on arrivait toujours. Vergrote internetafbeelding – ‘’L’attente 2‘’ (‘’De wachttijd 2‘’) In de zware sneeuw waren Anshans winters erg koud, de aarde was zo hard als staal. Toen er niets meer kon circuleren, was er het ‘’Modian‘’ zoals de Anshanezen hun tram graag noemden (dwz: sap wrijver). Met de tram kwamen we altijd op onze bestemming aan.
18) Image internet agrandie – Dalian Terminus. Un modèle inspiré des tramways japonais , eux-mêmes inspirés des ‘’Peter Witt‘’ des années trente aux Etats-Unis. (toile inachevée) Vergrote internetafbeelding – ‘’Dalian Terminus‘’. Een model geïnspireerd door Japanse trams, zelf geïnspireerd door de ‘’Peter Witt‘’ uit de jaren dertig in de Verenigde Staten. (onafgewerkt schilderij)
19) Titre de la toile: ‘’L’arrêt du Tram‘’ peint en 1982. C’est le dépôt SNCV de Dilbeek qui existe toujours en 2017. (info: C Samyn) Titel van het schilderij: ‘’De tramhalte‘’ geschilderd in 1982. Het is de NMBS-depot van Dilbeek die nog steeds bestaat in 2017. (info: C Samyn)
20/1) Titre de la toile: ‘’Le vieux Tram‘’ – Une loco vicinale à vapeur. (voir la remarque sous l’image 87 – les trams vicinaux verts) Titel van het schilderij: ‘’Le vieux Tram‘’ (de oude tram) een buurttram stoomlocomotief. (zie de opmerking onder foto 87 – de groene buurttrams)
20/2) Encore le petit vicinal vert. La signature est dépourvue d’idéogramme chinois, avec la toile 20 celle-ci fut peinte en début de carrière, avant la longue période d’exil en Chine. Weer de kleine groene vicinaal (buurttram). Zoals op canvas 20/1 heeft de handtekening geen chinese ideogram. Deze werd geschilderd in het begin van zijn carrière, vóór het lange verblijf in China.
23
21) Tram ‘’W‘’ dans Jette. Vicinal de la ligne: Noord – Stade – Wemmel. Tram ‘’W‘’ in Jette. Buurttram van de lijn: Noord – Stade – Wemmel.
120 VICINAL MON VIELSALM - LIERNEUX
22) Une des dernières toiles d’Henri Dethier signée le 16 juillet 2008. Ce vicinal est un autorail de la ligne Vielsalm-Lierneux. ‘’Autorail‘’ était le nom donné à ces trams qui roulaient au mazout. (80/60 cm) Henri Dethier, peintre des trams… des poteaux et des câbles. Eén van de laatste schilderijen van Henri Dethier ondertekend op 16 juli 2008. (80/60 cm) Deze buurttram is een motorwagen van de lijn Vielsalm-Lierneux. ‘’Autorail‘’ was de naam die aan deze dieselgestookte trams werd gegeven. Henri Dethier, schilder van trams, maar ook… palen en kabels.
113-THIER-ROBERMONT
23) Liège, direction Fléron – Le Thier de Robermont sur la ligne Saint-Lambert – Fléron. (photo d’un document papier aux couleurs altérées) Luik, afrit richting Fléron – ‘’Le Thier de Robermont‘’ op de lijn Saint-Lambert-Fléron. (oorsprong: een papieren document met vervormde kleuren)
24) Ninove. Ces anciens vicinaux sur des lignes non électrifiées fonctionnaient au mazout. Ils étaient appelés: ‘’autorails‘’Ninove. Deze oude buurttrams op niet-geëlektrificeerde lijnen reden op diesel. Ze heetten: treinwagons (mazouttrams)
25/1) A en juger par la signature dépourvue d’idéogramme chinois, cette toile fut peinte lors des débuts d’Henri Dethier. (idem pour les toiles 20/1 et 20/2) Aangezien de handtekening zonder Chinees ideogram, werd dit in het begin van de carrière van Henri Dethier geschilderd. (hetzelfde voor de doeken 20/1 en 20/2)
130-autorail-casteau-braquegnies-ciel-rouge
25/2) Une peinture découverte en oct 2016 au hasard de sa mise en vente à la Galerie Haynault de Woluwe. https://haynault.be/fr – Grâce à leurs recherches nous savons qu’il s’agit d’un autorail vicinal de la ligne Casteau-Braquegnies, il est évident que cette toile n’est pas sans rapport avec celle qui précède. Een schilderij ontdekt in oktober 2016 toen het te koop stond bij Galerie Haynault in Woluwe. https://haynault.be/fr – Dankzij hun onderzoeken weten we dat dit een diesel buurttram is (autorail) op de lijn Casteau-Braquegnies en het is duidelijk dat dit doek een connectie heeft met die hierboven.
25/3) Une troisème toile vient grandir cette série qui en devient énigmatique. Een derde schilderij komt deze serie vergroten, wat echt raadselachtig wordt.
25/4) La ligne de Leerbeek en Brabant flamand. Cette quatrième toile vient encore agrandir la série des ‘’rouges‘’ en ce début de 2019 cette fois aussi grâce à l’aimable collaboration de l’Hôtel de Ventes Vanderkindere d’Uccle. http://www.vanderkindere.com  Hier, de Lijn van Leerbeek in Vlaams-Brabant. Dit vierde schilderij kwam begin 2019 de reeks ‘rouge’ verder uitbouwen, opnieuw dankzij de vriendelijke medewerking van ’’Hotel de Ventes ’’ Vanderkindere in Ukkel.
25/5) Les quatre toiles ‘’rouges‘’ côte-à-côte. De vier « rode » doeken naast elkaar.
26/1) Un autorail de la ligne Manhay-Melreux. Cette peinture (50×40 cm) fut achetée dans les années 60 sur les pavés de ’’L’îlot Sacré’’ dans le vieux Bruxelles, Henri Dethier y exposait ses premières toiles. We blijven in het rood … een motorwagen van de lijn Manhay-Melreux. Dit schilderij (50 × 40 cm) werd in de jaren 60 op de kasseien van « L’îlot Sacré » in het oude Brussel aangekocht, toen exposeerde Henri Dethier daar zijn eerste schilderijen.
26/2) Magnifique ce petit autorail, encore une toile exposée sur les pavés de la Petite rue des Bouchers de ’’L’îlot Sacré’’ (70/50 cm). Celle-ci fut achetée au début des années 80. Merci à son heureux propriétaire Luc Vertongen qui nous fait cadeau de cette photo et de son commentaire; il dépeint admirablement le talent de l’artiste: ‘’J’ai toujours été subjugué par l’atmosphère qui se dégage de ce tableau, à la fois hyper réaliste, pour le tram et mystérieux et même inquiétant par le traitement du décor et surtout du ciel.‘’ Prachtig deze kleine mazouttram, een ander schilderij tentoongesteld op de kasseien van « la petite rue des Bouchers » in « L’îlot Sacré » (70/50 cm). Deze werd aangekocht begin jaren 80. Met dank aan de gelukkige eigenaar Luc Vertongen die ons deze foto en zijn commentaar heeft bezorgd; het geeft op bewonderenswaardige wijze het talent van de kunstenaar weer: « Ik ben altijd gefascineerd geweest door de sfeer die uit dit schilderij te voorschijn komt, zowel hyperrealistisch, voor de tram als mysterieus en zelfs verontrustend door de verwerking van het decor en vooral van de lucht. »
27) Le tram ‘’S‘’ – C’est l’inauguration de l’extension de la ligne qui désormais relie ‘Strombeek-Station’ au quartier ‘’Het Voor‘’ au Nord-Est de Strombeek. (comme pour plusieurs autres commentaires, merci à Mr Marcel Albrecht – Musée du Tram) Tram « S » – Dit is de inauguratie van de verlenging van de lijn die nu « Strombeek Station » verbindt met de wijk « Het Voor » in het noordoosten van Strombeek. (zoals voor zijn andere opmerkingen, met dank aan de heer Marcel Albrecht – Trammuseum)
28) Image internet agrandie – Le Tram de Saint-Jean Cap Ferrat vers 1910. Vergrote internetafbeelding – De Tram van Saint-Jean Cap Ferrat rond 1910.
29) Image internet agrandie – Nice, la Croix de Marbre. Retour de Cagnes direction place Masséna. Vergrote internetafbeelding – Nice, « la Croix de Marbre ». Keer terug van Cagnes naar Place Masséna.
30) Le tram 33 rue du Roitelet. A l’arrière-plan on aperçoit la gare de Watermael. Ce fameux tram 33 fut évoqué par Jacques Brel dans la chanson ‘’Madeleine‘’, à l’époque des années 50, le tram 33 passait par le square Henri Rey tout près de son domicile d’Anderlecht et allait jusqu’au centre de Boitsfort (la maison communale pl.Wiener actuelle) Le trajet de cette ligne passait par la gare du Midi et la place du Luxembourg. (Légende rendue possible grâce aux informations reçues de monsieur Alain Maton) Tram 33, Winterkoninkjestraat. Op de achtergrond zie je Watermaalstation. Iedereen kent deze beroemde tram 33 dankzij Jacques Brel die hem in zijn lied « Madeleine » citeerde. In de jaren 1950 passeerde tram 33 door het Henri Reysquare nabij zijn huis in Anderlecht en ging naar het centrum van Bosvoorde (het huidige stadhuis mv. Wiener) De route van deze lijn liep door het Zuidstation en het Luxemburgplein (met dank aan de heer Alain Maton voor deze informatie)
31) Image internet agrandie – Vue de la place Georges Clemenceau de Saint-Jean-Cap-Ferrat à l’époque du tramway – ‘’Aigle de Nice‘’ médaille de bronze en 2008. Vergrote internetafbeelding – Uitzicht van Place Georges Clemenceau in Saint-Jean-Cap-Ferrat toen er een tramlijn was – In 2008, won dit schilderij de bronzen medaille ‘’Aigle de Nice’’
32) Le tram 16 – Place Marie-José à Ixelles. De tram 16 – Marie-Joséplein te Elsene.
33)  Le tram 16 sur la Chaussée d’Ixelles. A noter, le contraste entre le soin apporté aux détails du tram et des façades alors que ceux du sol sont quasi inexistants. Tram 16 op de Elsenesteenweg. Noteer het contrast tussen de zorg besteed aan de details van de tram en de gevels terwijl die van de grond bijna onbestaande zijn
34) Rotterdam, une petite incursion en pays voisin. Rotterdam, een klein uitstapje naar een buurland
090 LE TRAM 5 RUE GRAY
35) Le tram 5 rue Gray à Ixelles – Tram 56 in Elsene, Graystraat.
36) La ligne ‘’V‘’ à Uccle, place Saint-Job – De lijn ‘’V’’ in Ukkel, Sint Jobplein
37) Place Vanderkindere à Uccle une commune de Bruxelles. Cette toile (50 x 80cm) fut peinte en 1984-1985 années fécondes avec une touche de surréalisme dans l’ambiance – Vanderkindereplein in Ukkel, een Brusselse gemeente. Dit doek (50 x 80 cm) werd in 1984-1985 geschilderd, vruchtbare jaren met een vleugje surrealisme in de atmosfeer.
38) Tervueren – Le tram vert – Tervuren: ‘’De Groene Tram’’
39) Bruges, un vicinal n°10 devant la gare – Brugge, buurttram n° 10 voor het station.
40/1) L’étrange vicinal de la ligne de Florenville, un ‘’autorail‘’. La photo ci-dessous montre un modèle très ressemblant – De vreemde vicinaal op de lijn van Florenville, een ‘’motorwagen‘’. De onderstaande foto toont een zeer vergelijkbaar model.
069-3-FLORENVILLE-AUTORAIL
40/2) Voici l’étrange autorail en vrai. Cette photo est extraite d’une page Facebook riche en trams: ‘’Amis du tram vicinal de Gaume‘’ https://www.facebook.com/Amis-du-tram-vicinal-de-gaume-332650893419792/ sur laquelle je découvre ce commentaire: ‘’(année 1925) Autorail sncv – 558 (type GL Saurer n°1 et 2) il comprenait 15 sièges et 10 places debout.‘’ – Hier is de rare motorwagen in het echte leven. Deze foto is afkomstig van een Facebook-pagina die rijk is aan trams: ‘’Amis du tram vicinal de Gaume‘’ https://www.facebook.com/Amis-du-tram-vicinal-de-gaume-332650893419792/ waarop ik deze opmerking ontdek : Jaar 1925 – Sncv – 558 motorwagen (type GL Saurer n ° 1 en 2) het bevatte 15 zitplaatsen en 10 staanplaatsen.
41) La ligne Jambes-Namur-Huy, on imagine plus loin un beau parcours le long de la Meuse – De lijn Jambes-Namur-Huy, men kan verder een prachtig parcours langs de Maas raden.
42) Encore la ligne Jambes-Namur-Huy – Opnieuw de lijn Jambes-Namur-Huy
43/1) Un deuxième document d’époque. Merci à mr JEAN-PHILIPPE DHEURE pour la photo empruntée à sa collection. Il s’agit vraisemblablement du modèle peint ci-dessous – Een tweede document uit die tijdt. Met dank aan de heer JEAN-PHILIPPE DHEURE voor de geleende foto uit zijn collectie. Dit is hoogstwaarschijnlijk het hieronder geschilderde model.
43/2) La gare d’Aulnois, duo sur la ligne Mons-Quévy – Station van Aulnois, een duo op de lijn Mons-Quévy.
44) Tram 81, jonction avenue de la Reine – rue Stéphanie – Tram 81 Noord-Zuidverbinding Koninginnelaan – Stephaniestraat
124-gare-de-paturages
45) Petit tram vert à la gare de Pâturages. (vignette internet agrandie) – Kleine groene tram aan het station van Pâturages. (vergrote internet miniatuur)
101 ANTWERPEN MERCHTEM BRASSCHAAT POLYGOON-1
46) A midi dans le froid, le tram de la ligne 64: Antwerpen- Merchtem – Brasschaat Polygoon – ‘s Middags in de kou de tram van lijn 64: Antwerpen – Merchtem – Brasschaat Polygoon
094 ZEBRE TRAVAUX-2
47) Dans la neige et le froid, un tram de maintenance sur la ligne de Tervueren – Nog steeds in de kou, met sneeuw als extra, een onderhoudstram op de Tervurenlijn
48) Le tram 41 en hiver: Antwerpen – Deurne-Oostmalle-Vosselaar – Tram 41 in de winter: Antwerpen-Deurne-Oostmalle-Vosselaar
49) Dans la neige le tram 45 sur la ligne de Tervueren. Anderlecht-Porte de Namur-Tervueren – Weer sneeuw. Tram 45 op de lijn Tervuren-Naamsepoort-Anderlecht
50) Dans la neige un petit tram vicinal vert, mais où ? (voir la remarque sous l’image 87 – les trams vicinaux verts) – In de sneeuw een kleine groene buurttram, maar waar? (zie de opmerking onder foto 87 – de groene buurttrams)
51) Dans la neige un ‘’train vicinal‘’ sur la ligne Groenendael-Overijse, une des rares lignes à écartement standard chemin de fer. (info: C. Samyn) – In de sneeuw een ‘’buurttrein‘’ op de lijn Groenendael-Overijse, één van de weinige spoorlijnen met standaard spoorbreedte. (info: C. Samyn)
52) Dans la neige encore, le tram ‘’L‘’ d’une ligne qui passe à Meise si l’on se réfère à la partie lisible de la plaque – Weer in de sneeuw, de tram ‘’L‘’ van een lijn die naar Meise gaat als men verwijst naar het leesbare deel van de plaat.
53) Dans la neige toujours, l’autorail vicinal de la ligne Laroche-Melreux – Nog steeds in de sneeuw, de lokale motorwagen op de lijn Laroche-Melreux
54) Tram de la côte n°3, le phare – Kusttram n° 3, de vuurtoren
55) Trams de la côte: Westende – Kusttrams: Westende
56) Tram de la côte n°2 – Ostende ‘’Les Thermes‘’ – Kusttram n ° 2 – Oostende ‘’Les Thermes‘’
57) Tram de la côte n°5 – Kusttram n°5 
58) Tram de la côte n°2 – Kusttram n°2
59) Tram de la côte N°1 – Kusttram n°1
008
60) Inconnu au bataillon… un tram de la côte vert ? Le paysage et les poteaux indiquent pourtant qu’il s’agit bien de la ligne de la côte belge – Niet geidentificeerd, een groene kusttram? Het landschap en de palen geven echter aan dat dit inderdaad op de Belgische kustlijn is.
61) Le tram de l’Exposition Universelle en 1958 – De tram van de Wereldtentoonstelling in 1958
62) Jolie forme atypique du tram de la ligne 31 à hauteur d’Anderlues-dépôt. Motrice PCC d’inspiration américaine –  Leuke atypische versie van tramlijn 31 bij Anderlues-depot. Amerikaans geïnspireerde PCC-tractie eenheid.
63) Tout aussi atypique, encore une motrice PCC, celle du tram de la ligne 32 à Jolimont (La Louvière) avec cette impression de surexposition qui n’est sans doute pas le fruit du hasard – Even atypisch, een andere PCC-tractie eenheid, die van tramlijn 32 in Jolimont (La Louvière) met deze indruk van overbelichting die waarschijnlijk niet aan toeval te wijten is.
64) Houffalize – une belle ambiance ardennaise – Houffalize, een leuke Ardense sfeer.
65/1) Le petit bus 54 à Forest. C’est la ligne Machelen – Luxembourg – Forest, une ligne de trolleybus mais il arrivait qu’on y intègre de simples bus en cas de besoin – De kleine 54 bus in Forest. Dit is de lijn Machelen – Luxemburg – Vorst, een trolleybuslijn, maar indien nodig werden soms eenvoudige bussen gebruikt.
65/2) Ancien tram 53 à Forest, devant la brasserie Wielemans Ceuppens. Ces bâtiments abritaient les machines pour la réfrigération, l’air comprimé, les machines à vapeur, etc… Ces belles machines uniques feraient désormais partie du patrimoine industriel de Bruxelles. Pour ce document reçu en septembre 2020 un grand merci à monsieur Frans Martens lui-même ancien brasseur à la retraite – Tram 53 in Vorst, tegenover brouwerij Wielemans Ceuppens. In deze gebouwen stonden de machines voor koeling, perslucht, stoommachines, enz. Deze prachtige unieke machines maken nu deel uit van het industrieel erfgoed van Brussel. Een grote dank aan de heer Frans Martens (zelf gepensioneerde voormalige brouwer) voor dit document ontvangen in september 2020.
65/3) Encore Forest avec ce tram 53 qui allait jusqu’à Vilvoorde en passant par la Bourse au centre de Bruxelles. Cette toile est tellement sobre qu’on ne serait pas surpris d’y voir Tintin (clic). Merci à monsieur Guido Cremers pour ce document aimablement envoyé en mars 2019. (60/50 cm) – Wederom Vorst met deze tram 53 die via de Beurs in het centrum van Brussel naar Vilvoorde ging. Dit schilderij is zo sober dat het ons niet zou verbazen Kuifje daar te zien verschijnen (klik). Dank aan de heer Guido Cremers voor dit document, vriendelijk verzonden in maart 2019. (60/50 cm)
66) Le bus de la ligne Etterbeek-Overyssche place Jourdan. Voici un bel exemple de contraste dont Henri Dethier était coutumier, cette toile avec sa multitude de détails (le sol mis à part comme souvent) se situe à l’opposé du grand dépouillement de la précédente – De bus Etterbeek-Overyssche vertrekt vanaf het Jourdanplein. Hier is een mooi voorbeeld van contrast waaraan Henri Dethier gewend was, dit doek was met zijn veelheid aan details (behalve de vaak verwaarloosde bedekking van de straat of de grond) is het tegenovergestelde van de gestripte stijl van het vorige.
67) L’unique ligne de trolleybus ‘’54‘’ à Schaerbeek et un tram ‘’74‘’ au coin de l’avenue Chazal et de la Grand’rue au bois. A propos de trolleybus, il existe un site particulièrement bien documenté: http://www.trams-trolleybus.be (info C. Samyn) De enige trolleybuslijn ‘’54‘’ in Schaarbeek en een tram ‘’74‘’ op de hoek van de Chazallaan en de Grote bosstraat. Over trolleybussen is er een bijzonder goed gedocumenteerde site. (info C. Samyn)
68) Etranges petits engins de la ligne Spa-Verviers – Rare automaatjes op de lijn Spa – Verviers.
69) Dans Bruxelles – la ligne 4 avenue Louise – In Brussel Louisalaan, lijn 4.
70) Dans Bruxelles, la ligne 28 place Saint-Lambert à Woluwé. On retrouve la même ligne sur les photos 85 et 86 – In Brussel, lijn 28 Sint Lambrechtsplein (Sint-Lambrechts-Woluwe). We vinden dezelfde lijn op foto’s 85 en 86.
71) C’est à Gand, quartier ‘’Gentbrugge‘’  – la ligne 22 prend des couleurs – In Gent, ‘’Gentbrugge wijk‘’. De tram van lijn 22 krijgt kleuren.
72) Dans Bruxelles, la ligne 23 au rond-point Winston Churchill – In Brussel, tram 23 op de Winston Churchill rotonde.
73) Quartier de la chaussée de Wavre à Ixelles… les trams 45 et 35 se rejoignent – Wijk Waversesteenweg in Elsene… trams 45 en 35 komen samen.
74) C’est à Berchem Sainte Agathe. Le sympathique vieux tram 85 dans une ambiance de soirée… un peu mouillée – Het bevindt zich in Sint-Agatha-Berchem. De sympathiek oude tram 85 in een avondsfeer… een beetje nat.
75) Dans Bruxelles le tram brun dit ‘’chocolat‘’ des ‘’Chemins de Fer Economiques‘’ – La ligne: Bourse – Louise – Bois (voir aussi la photo 100) – In Brussel, de bruine tram genaamd ‘’chocolade‘’ van ‘’Chemins de Fer Economiques‘’ De lijn: Beurs – Louise – Bos (zie ook foto 100)
76) Bruxelles le ‘’49 Bois‘’ – Bourse avenue Longchamp – première version – Brussel ‘’49 Bos‘’. Beurs-Longchamplaan, doek eerste versie.
77) Bruxelles le ‘’49 Bois‘’ – Bourse avenue Longchamp – deuxième version – Brussel ‘’49 Bos‘’. Beurs-Longchamplaan, doek tweede versie.
78) Etterbeek rue Gray – Ce n’est pas une petite automotrice ni un train vicinal, mais bien un train de l’ancienne compagnie Ixelles-Boendael qui exploitait la vallée du Maelbeek d’abord en vapeur, puis en électrique avant d’être reprise par les Tramways Bruxellois et mis à l’écartement normal. (info C. Samyn) – Etterbeek Graystraat – Het is een kleine motorwagen ook geen buurttrein, maar een trein van de voormalige maatschappij Elsene-Boendael die de Maalbeekvallei eerst met stoom bediend, daarna elektrisch geworden, alvorens te worden overgenomen door de Brusselse trams en op standaard spoorbreedte gesteld. (info C. Samyn)
79) Anderlecht – le tram 76 place de la Vaillance avec l’église Saint Guidon à l’arrière-plan – Anderlecht – tram 76 Dapperheidsplein met de Sint-Guidokerk op de achtergrond.
80) Schaerbeek, nous sommes Place Dailly. C’est le tram 59 de la ligne ‘’Porte de Tervueren-Midi‘’ (en passant par le Nord) A gauche on aperçoit le Vicinal vert de Louvain – Schaarbeek, Daillyplein. Tram 59 van de lijn ‘’Tervuursepoort-Zuid‘’ (via het noorden) Links ziet u de groene NMVB buurttram van Leuven.
81) Schaerbeek, toujours à proximité de la place Dailly, le tram 61 dans la rue du Noyer à hauteur de l’Ecole Royale Militaire. C’est une peinture-cadeau réalisée sur commande pour les 80 ans de Mgr Cammaert grand ami du rail. Il était l’aumônier général de l’armée Belge. (Source: famille Coudyser)
82/1) Un tram passe à Wemmel dans l’avenue de Limbourg Stirum avec ses cerisiers en fleur. Version 1

 

82/2) Un tram passe à Wemmel dans l’avenue de Limbourg Stirum avec ses cerisiers en fleur. Version 2
82/3) Un tram passe à Wemmel dans l’avenue de Limbourg Stirum avec ses cerisiers en fleur. Version 3
83) Le tram 30 avenue des Eperons d’Or, le long des étangs d’Ixelles
84) C’est à Gand, le terminus du tram 8
85) Woluwe St Lambert, l’église du Sacré-Coeur – le Tram 28
86) Qualité: petite image agrandie – La seconde version du tram 28 à Woluwe St Lambert église du Sacré-Coeur
87) Non localisé: petite automotrice verte. A propos des convois vicinaux… Monsieur Gérard Martin Président de l’ADAR a bien connu Henri Dethier. Il m’a judicieusement fourni cette information: des convois vicinaux tractés par une locomotive à vapeur sont parfois nommés à tort ‘autorail’ ce qui est en fait le nom d’un engin automoteur diesel. Une locomotive à vapeur (de couleur verte) se nomme automotrice
88) Non localisé: quelque part à Gand, une ligne 8
89) Non localisé: quelque part à la côte car on distingue le numéro 5 sur la plaque bleue barrée d’un trait blanc
90) Une ligne 30 à hauteur d’Anderlues-dépôt
91) Non localisé: un convoi vert en hiver, probablement sur la ligne du vicinal de Haacht. (voir la remarque sous l’image 87 – les trams vicinaux verts)
92) Non localisé: l’arrêt du café. (voir la remarque sous l’image 87 – les trams vicinaux verts)
93) Un tram vicinal ‘’Z‘’ à Gand sur la ligne ‘’Zelzate‘’
94/1) Quelques trams en Wallonie… un vicinal à Virginal (Ittre)
94/2) Encore le vicinal de Virginal
94/3) Virginal Station. Il paraît que le café est toujours là… (merci à http://www.ptittrain.be/ où la toile fut photographiée)

 

94/4) Et toujours cet autorail, le ‘’Vicinal-de-Virginal…‘’ 🙂
94/5) La ligne 58 près du pont de Luttre. Cette toile ainsi que celle du train bleu qui figure en position 16/3 sur la page des trains furent offertes en 2018 au Musée du Tram de Tervueren par un généreux donateur.
95) Le tram vert de la ligne Liège-Seraing qui longe la Meuse
GALERIE-VANDERKINDERE-VERVIERS-EUPEN
96) Dans la neige cette belle toile épurée, limpide et la lumière froide de l’hiver porte la signature de l’artiste à ses débuts (sans l’idéogramme chinois) Photo aimablement offerte par l’Hôtel de Ventes ‘’Vanderkindere‘’ à Uccle – http://www.vanderkindere.com/

 

97) Encore le tram vert Liège -Seraing au ‘’Tunnel des Béguines‘’
98) Le vicinal de Braine-l’Alleud, ligne non électrifiée
99/1) Le vicinal à moteur au mazout de la ligne bucolique Poix – Paliseul
99/2) Dans la neige, autorail de la ligne Saint-Hubert – Poix. Une toile de 80×50 cm. Ce document a été aimablement envoyé par l’Hôtel des ventes Legros de Verviers: http://www.venteslegros.com
99/3) Dans la neige, l’autorail de la ligne Bastogne-Arlon. Un grand merci à Simon Lejeune, Marie-Ange et Franz Monn-Burnotte grâce à qui cette peinture vient enrichir la page ce 24 juillet 2020. Une toile où le peintre aurait joué avec la projection des ombres? (80×50 cm)
99/4) Un autorail sur la route des Ardennes, La toile est intitulée ‘’le passage du tram en direction de Clavier‘’ (50 x 80 cm) Merci à l’Hotel de Ventes Vanderkindere à Uccle qui nous a aimablement envoyé ce document. http://www.vanderkindere.com
99/5) Cette fois c’est un autorail en rapport avec Clavier. La toile de la fin des débuts de sa carrière d’artiste date vraisemblablement des années 1960/début 70, elle représenterait un lieu sur la commune de Clavier… à vérifier; toute information sera la bienvenue. Merci à Mr François Latour de Strasbourg pour cette lumineuse peinture. (50x60cm)
100) Petit tram brun de la ligne ‘’Bourse-Jette‘’ au ‘’Miroir‘’ à Jette. (voir aussi la photo 75)
101) Les automotrices et autorails vicinaux des grottes de Han-sur-Lesse – voir aussi la remarque sous l’image 87 – les trams vicinaux verts.
102) Deux autorails et une automotrice verte (explication au n°87 ) dans la région de Couvin, à Cul-des-Sarts comme indiqué en bas à gauche. Une toile qui s’ajoute c’est d’autant plus apprécié que cela devient rare, nous sommes en mars 2018. Cette fois encore nous le devons à la vigilance de mr Marcel Albrechts. (Musée du Tram de Bruxelles)
103) Les vicinaux de Wavre, également une ligne non électrifiée comme d’autres qui suivent
104) Avec un de ces ciels dont Henri Dethier a le secret, la ligne de Jodoigne à Sint-Jan-Geest
105) En pays flamand – La ligne de Ninove avec encore un ciel très ‘’Dethier‘’
106/1) La ligne de Ninove à Vollezele et son ciel de plomb
106/2) La ligne de Bruxelles à Ninove. Merci à mr Pascal Mathieu qui nous envoie cette photo, la toile se trouve au musée de Schepdaal. De lijn van Brussel naar Ninove. Met dank aan de heer Pascal Mathieu die ons deze foto heeft gestuurd, het doek bevindt zich in het museum van Schepdaal www.tramsiteschepdaal.be
106/3) Bruxelles-Ninove – Détails
107) L’aumotrice bleue de Wijneghem et un ciel … (voir la remarque sous l’image 87 – les trams vicinaux verts)
108) Dans la ville de Gand, la ligne 4 va jusqu’à Muidebrug, sa destination (Oost Vlaanderen)
109) Découverte fortuite lors de sa mise en vente en novembre 2016 à la Galerie Horta http://www.horta.be/ grâce à qui ce document lumineux vient enrichir la page. Encore un tram à destination de Muidebrug.
110) Tram 2 de la ligne: Antwerpen-Hoboken. Keiserlei, au fond, la gare d’Anvers
111) Ligne ‘’N‘’ le long convoi Gent-Nevele
112) Encore la ligne ‘’N‘’le long convoi Gent-Nevele
113/1) La ligne Gent-Sint Pieter Lourdes. A en juger par la signature ce serait une toile du début de la carrière d’Henri Dethier, l’époque où il vendait ses oeuvres sur les pavés de l’Îlot Sacré au coeur de Bruxelles. Nous devons cette photo à mr Giuseppe La Monaca. ‘’Les collectionneurs de la province du Hainaut‘’.
113/2) Serait-ce la carte postale qui lui servit de modèle ? Commentaire d’un connaisseur, mr Paul Haywood ‘’Oostakker-Lourdes, Gentstraat. NMVB/SNCV (Vicinal) car 9828 was built by ACEC/Seneffe in 1928‘’.
114) Le tram ‘’KM‘’ c’est la ligne Kortrijk- Moeskroen
115/1) Sur la ligne 24 à Eupen, on retrouve l’hôtel Kessel
115/2) L’hôtel Kessel que voici en photo.
116) Dans la neige, intitulée ‘’De Verviers à Eupen‘’ c’est une oeuvre de 80 cm/50 cm découverte en juin 2019 à l’occasion de sa mise en vente par la galerie d’art www.bel-arte.com de Tirlemont à qui nous devons cette très belle photo. Une toile sobre probablement peinte vers la fin de la carrière d’Henri Dethier car l’idéogramme épuré de la signature ressemble à celui d’une de ses dernières réalisations (toile 49 page trains)
117) Vicinal Hamme-Antwerpen à Tielrode. (version 1)
118) Vicinal Hamme-Antwerpen à Tielrode. (version 2)
117
119/1) Le vicinal ‘’E‘’ à Uccle, au ‘’Vivier d’Oie‘’
119/2) Uccle, au ‘’Vivier d’Oie‘’ le même établissement
120) Image internet agrandie – Up to Menton ! Photo trouvée sur internet. Le commentaire du peintre: ‘’Les Tramways de Nice et du littoral poussaient jusqu’à Menton, dernière ville de vacances avant la frontière italienne et avec le Alpes souvent enneigées comme toile de fond‘’
121) – Grâce à la recherche de monsieur Marcel Albrecht expert dans le domaine des tramways, on sait qu’il s’agit d’un tram interurbain (encore appelé chemin de fer interurbain) de Sacramento USA Californie. La compagnie s’appelle SACRAMENTO NORTHERN RAILWAY
122/1) Loin d’ici, probablement en Argentine – La Compagnie des Tramways Rosario si l’on se réfère au deux documents ci-dessous. (Mr Albrecht du musée du Tram à Bxl et Mr Christian Toumpsin de Bxl)
122/2) Tram de Rosario, ville d’Argentine qui possédait un réseau de tramways. La ressemblance ne laisse pas de place au doute.
123) Même en Egypte on apprécie ce moyen de transport
124) Image internet agrandie – un tramopathe à Ashan c’est le nom donné à cette oeuvre peinte durant le long séjour d’Henri Dethier en Chine
125) Image internet agrandie – Photo trouvée sur internet. Dans la neige en Chine, un tram devant les aciéries d’Anshan que l’on voit à l’arrière-plan et l’ancienne caserne des pompiers qui a cédé la place à un hôtel de trente étages

 

HEUZY EN GARE - LE COQ SUR MER - DE HAAN 2
126) Une trouvaille chez un ami d’Henri Dethier, propriétaire de cette toile: Le tram en gare de ‘DE HAAN’ ou ‘LE COQ-SUR-MER’
HEUZY TRAMWAY CALIFORNIA
127) Toujours chez cet ami, non pas une toile mais la photo d’une oeuvre de l’artiste représentant un petit tram californien

 

128) Merci à Ajax Telamonos pour le complément d’information sur la page de Facebook ‘’Schaerbeek autrefois‘’ avec le commentaire: ‘’Un Maître de l’Art Ferroviaire, méconnu mais puissant, Henri Dethier. Ici, le 93 sortant dans son dépôt, place Pogge… version surréaliste s’entend‘’.
129) Henri Dethier n’a pas peint que des trams et des trains, voici encore un clin d’oeil aux surréalisme… sans tram cette fois.
130) Dans le même domaine, en mars 2020 une oeuvre insolite vient s’ajouter. Elle surgit d’on ne sait où à l’occasion de sa mise en vente par la Galerie d’Art Monsantic à Mons – https://www.monsantic.com/fr
Si Henri Dethier n’avait pas pris soin de photographier une partie de son oeuvre montrée ici, ni les détenteurs d’une toile ni personne ne saurait à quel point il a peint. Chacune de ses toiles a fait un heureux et chaque heureux sera ravi de savoir qu’il n’est pas le seul à jouir de ce privilège.  —..—————————————————–               Après avoir contemplé une partie du travail d’Henri Dethier on ne peut qu’être impressionné par l’intérêt qu’il portait aux machines du rail, il peignit aussi beaucoup de trains. Une telle passion combinée avec son talent artistique aboutit à une œuvre à la portée de tous. Par le biais de l’art, se plonger dans ce milieu nous rappelle la diversité des trams que la Belgique a fabriqués ou exploités sur son territoire depuis le début du vingtième siècle, de quoi prendre un réel plaisir à diffuser les oeuvres de ce belge passionné.     ________________       HENRI DETHIER SE PRESENTE ‘’Je suis né en Belgique en octobre 1939 et j’ai commencé à dessiner ou peindre trains, trams, vicinaux, camions militaires, jeeps, Mercedes, GMC, Mack et autos blindées Greyhound en 1944, à l’age de cinq ans. Les Mustangs, Spitfires, Messerschmitts à réaction et autres Asymetriks sont venus plus tard vu que dans le ciel ils volaient trop haut et que sur terre il n’en restait pas assez pour avoir une claire idée de ce qu’ils représentaient entiers. C’était aussi l’époque ou l’art contemporain prenait son essor en peinture avec Delvaux, Magritte, dans un autre registre Norman Rockwell et les illustrateurs américains. Tout celà ne pouvait avoir qu’une influence positive sur mon style d’expression graphique. Durant ces années je fus suffisamment impressionné par toutes ces machines en mouvement sur terre et dans les airs que je rajoutai aussi les bateaux à roue à aubes du Nil et du Congo au cours de mon enfance en Afrique. Après quoi j’ai étudié les Beaux-arts (peinture, arts graphiques et publicitaires à l’ Académie royale des Beaux-arts de Bruxelles et travaillé ensuite dans le dessin publicitaire avant de partir travailler en Chine. Je n’ai jamais abandonné la peinture de thèmes ferroviaires ou aviatiques, durant les plus de vingt ans où j’ai travaillé en Chine et durant mes périodes en Belgique j’ai fixé sur toile une sorte d’ Historique du Rail qui a couvert tout le pays depuis plus d’un siècle. Personne n’a encore jamais vraiment calculé l’impact du transport ferroviare et de la compétition aérienne sur le développement économique de notre planète.‘’                                  HENRI DETHIER INTRODUCES HIMSELF ‘’Born in Belgium in October 1939, I began to draw and paint trains, trams, « vicinals », army trucks, jeeps, Mercedes, GMC, Mack, Greyhound in 1944 at the age of five. Mustangs, Spitfires, Liberators Messerschmitt and Asymetriks came later because in the sky they were flying too high and on the ground not enough was left to have a clear idea of what they should look like. At that time, contemporary or Modern art painting was developing with such figures like Magritte, Delvaux, or in another field with illustrators like Norman Rockwell, and that was later of good influence on my style of graphic expression. Nevertheless, since that time I was so impressed by any kind of moving machine on the ground or in the air that I added also those moving on water like the paddleboats on the Nile or the Congo River when I grew up in those far away places of Africa. After that, I graduated at Brussels Royal Academy of Fine Arts (painting, graphic and advertisment design) and worked for years in advertisement design before going to China I never quit painting railroad landscapes or atmospheres even during the more than 20 years I spent in China and back in Belgium I painted some sort of an History of the rails and tracks which had covered the whole country for more than a century. Nobody never calculated the impact and the promotive role played in world economics by the development of Rail transportation or Air superiority contest.‘’

 

 

amelotomb@outlook.be